Angèle +44 7517588109

London, UK

Les activités langagières 

Parfois (très rarement, mais ça arrive) nous n'avons pas de jeux de société sous la main, mais aucun soucis l'amusement et l'apprentissage sont toujours les maîtres mots. Voici quelques idées d'activité sans trop de préparation !

Les classiques :

Le Petit Bac

Tous les joueurs ont les mêmes catégories de mots à trouver : sports, animaux, objets, professions, nourriture par exemple, voire encore plus scolaire : verbes, noms, adjectifs... À chaque tour, la lettre par laquelle les mots doivent commencer est déterminée. Puis, les joueurs doivent trouver les mots de chaque colonne le plus rapidement.

En Principe, les joueurs s’arrêtent quand l’un a tout rempli puis on calcule les points : 0 pour l’absence de mot ou mot inventé, 1 pour un mot également trouvé par un autre joueur et 2 pour un mot inédit et correct.

 

Téléphone arabe

Trois versions sont possibles : Par oral, par mimes ou par dessins.

La version orale ne nécessite pas d’explications particulières et c’est la meilleure façon de faire pratiquer l’articulation. Un joueur dit une phrase de manière à ce que les autres joueurs n'entendent pas, ainsi de suite jusqu'à ce que chaque joueur ait dite "la même phrase" à son voisin. Le dernier joueur prononce la phrase comprise à voix haute. est-ce la même que la première phrase ?

La version mimée : Les joueurs sont en colonne afin que les derniers à deviner ne voient pas ce que font les premiers. Cette version permet le rire et le renforcement des liens.

La version dessinée ne permet pas du tout la pratique de la langue. À tour de rôle un joueur dessine ou écrit le mot de ce qu'il comprend du dessin précédent.

 

Un peu moins classiques :

Quelle est cette phrase ?

Une personne doit découvrir la phrase expliquée par les autres joueurs. Par exemple : La phrase “Mon père a une voiture rouge” est cachée à un joueur. Les autres cherchent à lui faire dire cela, en expliquant “il s’agit d’un parent / c’est le tien / ce n’est pas ta mère / il possède un transport / à quatre roues / de la couleur de la tomate ...”.

 

Fake artist

Tous les joueurs reçoivent un mot ainsi qu’un indice concernant ce mot sauf un joueur qui ne reçoit que l’indice. Par exemple : éléphant / animaux. Chaque joueur a un feutre de couleur attitré.

Chacun leur tour, les joueurs doivent dessiner un trait sur une feuille en commun. Quand on arrive au dernier, celui-ci doit faire un deuxième trait et ainsi jusqu’à ce que le premier joueur ait fait son deuxième trait. (par exemple les joueurs joueront dans ce sens : J1, J2, J3, J4, J4, J3, J2, J1). Ensuite, les joueurs dénoncent celui qu’ils considèrent l’imposteur. Celui-ci aura dû se cacher pendant les dessins et se défendre lors de cette phase.

When I dream (Jeux en vente en France et au Royaume-Uni mais les mots seront écris dans la langue du pays où on l’achète !)

Un joueur se bande les yeux. Il va devoir trouver les mots “décris” par les autres joueurs. Attention, dans les autres joueurs il y a ceux qui veulent l’aider, ceux qui veulent lui nuire et ceux qui veulent qu’ils réussissent autant qu’ils se trompent. Par exemple : Le joueur qui s’endort devra deviner qu’il rêve d’un “parachute”. les joueurs qui veulent qu’il y arrive diront : toile / voler / couleurs (mais pas parachutistes ou chutes) et les autres pourront dire : voler / aéroport ... pour que le joueur se trompe.

Deux piles sont formées : celle des mots bien trouvés et celle des mots non trouvés ou passés. Une fois le temps écoulé, le joueur aux yeux bandés doit dire ce à quoi il a rêvé. S’il est en mesure de citer tous les bons mots, alors il gagne un bonus de 2 points. Les joueurs marquent le nombre de cartes dans leurs piles correspondantes.

Il est toujours préférable d'apprendre les jeux lors de nos sessions, venez donc à la prochaine ! ou demandez votre session privée !